Permis de conduire pour diabétiques: tous égaux ?

Par  | 

permis-conduire-diabétique
J’ai envie de choquer avec cette image : En France, les diabétiques sont-ils considérés comme les autres hommes ou femmes ?
Ou font-ils parti d’une autre espèce ?
On est pas tous égaux face au permis de conduire mais heureusement ça commence à bouger.
Pour rappel, les diabétiques qui ont un traitement pour éviter les hyperglycémies ont certaines obligations pour obtenir ou maintenir leur permis de conduire.
Pour le moment ils sont contraints d’avoir l’aval d’un médecin expert et agréé pour pouvoir conduire (même si ils conduisent depuis 30 ans) et en plus la consultation n’est pas remboursée !
De plus ils doivent refaire cette consultation tous les 5 ans.

La Fédération Française des diabétiques vient d’annoncer , une avancée majeur pour les diabétiques qui souhaitent conduire un véhicule:  Le passage par la case médecin agréé et non remboursé ne sera plus prochainement obligatoire.  Ce sera au médecin traitant ou diabétologue d’évaluer si c’est nécessaire.
Vous pouvez retrouver l’article complet sur le site de la fédération: cliquez-ici

Trés bonne initiative et merci à la fédération pour ces actions visant à arrêter cette discrimination mais Il faut continuer le combat !
Aujourd’hui tous les dispositifs mis à disposition des diabétiques permettent de facilité la prévention des hypoglycémies et la loi qui leur impose de revalider leur permis tous les 5 ans et qui est basée sur une époque révolue n’est plus forcément d’actualité.

Car cette avancée ne permet toujours pas de conserver son permis toute sa vie comme les autres êtres humains (si ils ont toujours tous leurs points).

La vraie avancée serait d’arrêter cette discrimination obligeant les diabétiques à justifier de leur capacité à conduire, surtout qu’ils sont plusieurs millions.

Père d’une jeune fille diabétique en pleine forme et qui passera son permis à sa majorité, je ne vois pas l’intérêt de ce type de législation discriminatoire et contraignante. Surtout qu’il y a d’autres cas médicaux qui sont plus à risque et qui ne sont pas concernés.

Dans l’article de la fédération française des diabétiques, j’ai pu lire ceci:

Des sanctions pour les conducteurs contrevenants

  • S’il ne déclare pas son diabète dans les cas prévus par la réglementation, le conducteur ou l’apprenti conducteur peut s’exposer à des sanctions (amende pouvant aller jusqu’à 4 500€, et jusqu’à 2 ans d’emprisonnement) relevant du Code de la route et/ou du Code des assurances. Il s’expose également au risque de ne pas être couvert par son assurance.

Donc au delà de la discrimination, les assurances profitent de cette situation pour éviter de rembourser les diabétiques, même si ils ne sont pas en tort !

En bref, l’assouplissement, ce n’est qu’un report vers votre médecin de la décision à prendre et cela n’empêche pas la remise en question de votre permis tous les 5 ans.
Cela peut par contre rassurer les patients qui ont un bon rapport avec leur médecin plutôt qu’un médecin indépendant dont le jugement est plus strict.

La volonté récente du Président de réduire le coût du permis de conduire est intéressante (mais pas forcément pour les auto écoles) et je me demande si cette assouplissement (permettre aux diabétiques d’éviter une consultation non remboursée) n’est pas liée.
L’assouplissement ne doit pas forcément être vu pour des raisons pécunières … l’humain existe aussi

Version Audio / Podcast
Print Friendly and PDF

1 Commentaire

  1. MUNSCH

    15 novembre 2023 à 14 h 47 min

    Bonjour,

    Hélas, l’assouplissement que vous évoquez n’est pas en vigueur et confirmation m’en a été donnée par l’AFD début octobre 2023. Par ailleurs, les conditions dans lesquelles se déroule l’examen par le médecin agréé sont elles-mêmes discriminatoires, certains médecins exigeant de manière injustifiée, pour un même patient et donc à situation égale, le passage d’un examen psychotechnique (coûteux) préalable à la visite et d’autres médecins, non. Par ailleurs, les textes imposent un bilan cardiovasculaire complet de moins de trois mois, lui aussi coûteux à raison des dépassements habituels du tarif de remboursement de la sécurité sociale et de l’indigence de prise en charge mutualiste du reste à charge. Les diabétiques seraient-ils des vaches à lait ? J’ajoute que les conducteurs diabétiques de plus de 60 ans ne peuvent se voir délivrer un permis de conduire d’une durée de plus d’un an. Cette comédie, quelle que soit leur santé, se renouvelle donc chaque année. La Commission européenne devrait plutôt s’occuper des conducteurs conduisant chroniquement sous drogues, sous psychotropes, et de l’aptitude à la conduite des plus de 80 ans. Quand en outre les pouvoirs publics se défendent de toute discrimination en s’abritant derrière les textes réprimant la discrimination à l’embauche, on est dans une forme de jésuitisme consistant à se défendre d’avoir créé la situation permettant la discrimination. La durée limitée d’un permis ne devrait pas être lisible sur le permis lui-même, tout comme la sécurité sociale permet depuis plusieurs années d’imprimer des attestations d’affiliation ne mentionnant plus l’ALD.

Commentez !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ MES RECETTES IG BAS ET
POUR DIABÉTIQUES SUR INSTAGRAM:
instagram

close-link

NOUVEAU : MES BOWLS EXPRESS IG BAS
80 recettes et tous les conseils nutrition pour se faire plaisir tout en maîtrisant son index glycémique

mes bowls express igbas Acheter en ligne:20€90

close-link